Forum RPG du monde de Dùralas, rejoignez nous !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'hésitez pas à nous rajouter sur Facebook ! Pour plus d'infos, voir ici.
Bonjour Invité et bonne visite sur Dùralas !
A partir du 25 août, les RP reprennent du service !
L'arrivée d'un nouveau Pnj, le Shaman..Voir ici
Bienvenue au dernier membre inscrit : Albami

Partagez | 
 

 Mon roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyra
Assassin
Assassin
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Mon roman    Ven 1 Juil - 18:09

Donc j'aimerais vous faire lire les quelques chapitres de mon roman voir plus si affinité donc dite moi ce que vous en pensez ^^

Valeska
Chapitre 1 : Attaque nocturne

-Non....Non laissez-moi! Non laissez moi sortir! Non....Non....!

***


Mélinda se réveilla une nouvelle fois en sueur au beau milieu de la nuit. Ses cauchemars se multipliaient et devenaient de plus en plus fréquents. Ses rêves étaient très inquiétants, mais elle n'arrivait jamais à se souvenir de quoi il s'agissait. La seule chose dont elle se souvenait c'était un dragon squelette. Mélinda ne dormait plus depuis quelques jours voire quelques semaines désormais et elle était épuisée. Elle se leva pour aller dans la salle de bain afin de se rafraîchir le visage. Lorsqu’elle se retrouva dans le couloir elle entendit un grincement dans les escaliers. Elle alla vérifier, mais ne vit rien. Soulagée, elle se retourna et poursuivit son chemin. Elle se posta ensuite devant le lavabo et se regarda dans le miroir. Elle avait une mine horrible toute pâle avec de lourdes cernes sous les yeux. Si cela continuait, elle allait commencer à ressembler à un cadavre ambulant. Le fait de se rafraîchir le visage la soulagea en partie de ses angoisses lancinantes ainsi elle put repartir se coucher. Une fois celle-ci dans sa chambre, elle fut attirée par une faible lueur venant de dehors. Elle se rapprocha alors de la fenêtre. Un énorme flash la fit reculer brusquement. Elle se rapprocha encore une fois et regarda dans son jardin. Au début elle ne vit rien de spéciale ,mais en y regardant de plus près elle voyait une ombre se mouvoir dans l'obscurité. Après quelques secondes ses yeux s'habituèrent à l'obscurité et ce qu'elle vit la terrifia bien plus que son cauchemar. Un chien à trois têtes était apparut dans sa propriété. Le chien avait plutôt dérouté puis il la regarda à travers la fenêtre. Soudain il se mit à hurler comme les loups devant la lune. Son cri déchira son âme et elle eut soudain vraiment très peur. D'un seul coup celui-ci bondit dans la chambre de Mélinda. Il avait littéralement brisé la vitre qui fit un bruit très aigus. Des éclats de verre jonchait le sol. Mais le chien si on pouvait l'appeler ainsi n'y faisait pas du tout attention. Le chien était deux fois plus grand et gros qu’un dogue allemand. Mélinda avait eu juste le temps de se cacher dans son armoire et pria le ciel pour qu’il ne la trouve pas. Le chien en atterrissant dans sa chambre fit tellement grincer le parquet que Mélinda pensait que le sol allait s'écrouler sous le poids imposant de la bête. Celui-ci renifla le parquet le dos tourné à elle. Il était de la même couleur que les ténèbres et ses yeux jaunes brillaient dans l'obscurité. Celui-ci se tourna légèrement vers elle ce qui fait qu'elle put voir une de ses têtes. Elle était absolument énorme et ses crocs étaient tellement grands qu'ils dépassaient de sa gueule. Mélinda entendait son cœur battre à la chamade. Elle pensait qu'il allait sortir de sa poitrine. Elle se demandait comment la créature ne pouvait pas l'entendre. Elle tremblait telle un feuille soufflée par le vent. Si elle avait relâché la pression sur ses mâchoires elle était sur que celles-ci se seraient mises à claquer. Mais il fallait absolument qu'elle reste extrêmement discrète sous peine de mourir dans d'atroce souffrance. Mélinda ne voulait en aucun cas mourir ce qui était normal. Lorsqu'elle s'aperçut que le monstre c'était éloigné d'elle celle-ci en profita pour sortir de sa cachette sans faire le moindre bruit. Elle attrapa un vase se trouvant sur son bureau à côté de l'armoire et le fracassa sur l'une des têtes de la créature. Malgré ses trois têtes celui-ci fut étourdi pendant quelques instants. Mélinda ne prit pas le temps de réfléchir et sorti de sa chambre en courant pour aller dans celle de ses parents. Plusieurs fois elle failli tombait dans les escaliers tellement elle se dépêchait. Arrivée au deuxième étage, elle traversa le couloir jusqu’à leur chambre, entra et ferma la porte à clé. Mélinda était essoufflée par sa course effrénée. Elle se laissa tomber par terre le dos à la porte. Sa mère alluma la lumière, elle avait du mal à ouvrir les yeux à cause de la lumière et avait les cheveux complètement décoiffé. Son père dormait toujours à côté d'elle. Ils n'avaient pas l'air d'avoir entendu ce qui se passait à l'étage supérieur malgré le bruit horrible qu'avait fait la créature. Sa mère allait lui demander ce qu’elle faisait dans sa chambre à une heure pareille, mais Mélinda la coupa aussitôt.

-Maman éteint la lumière et ne fait absolument aucun bruit s’il te plaît ! dit-elle en chuchotant.

Sa mère s’exécuta sans broncher ni comprendre ce que sa fille voulait.

-Mais qu’est-ce qui te prend, explique moi ? Demanda –telle toujours en chuchotant.

-Il y a un cerbère dans la maison.

-Tu es folle, les cerbères n’existent pas voyons.

-Maman je t’en prie chut, il ne doit plus être bien loin maintenant et réveille papa.

Soudain, elle entendit des bruits de pas sourd puis un grognement assez fort retentit derrière la porte. C'était lui, Mélinda retint sa respiration dans l'espoir qu'il s'en aille. Elle espéra de tout cœur qu'il allait partir et c'est ce qu'il fit.

-Tu me crois maintenant.

-Qu’est-ce que c’était ?

-C’était un cerbère.

Lorsque son père fut réveillé, Mélinda leur dit qu’elle allait s’en occuper pendant qu’ils allaient se mettre à l’abri. Au début sa mère refusa catégoriquement sa proposition, puis la laissa faire à contrecœur. Elle lui dit qu’une fois qu’ils seraient sortis, ils iraient chercher la police. Mélinda prit une grande inspiration, déverrouilla la porte puis sorti. Il n’était plus là, il devait se trouver au premier étage. La où se trouvait la salle de sport, la bibliothèque et une chambre d'ami Elle descendit les escaliers et entrouvrit la porte de la bibliothèque sans le moindre bruit. Cette bibliothèque prenait presque tout le premier étage, en effet le cerbère y était. Elle revint sur ses pas et dit à ses parents de descendre sans aucun bruit. Ils descendirent et heureusement le cerbère n’avait rien entendu. Mélinda leur dit de descendre au rez-de-chaussée et d’aller chercher la police et surtout de ne pas prendre la voiture mais d’y allait à pied. Une fois ses parents hors de danger, elle se dirigea vers la salle de sport où était rangé les armes avec lesquels elle s’entraînait avec son père. Il y avait quelques armes réel en acier et prit l'épée avec laquelle elle avait l'habitude de se battre. Une fois cela fait, elle prit son courage à deux mains et entra dans la bibliothèque en faisant le moins de bruit possible. On avait l’impression que le cerbère était en train de chercher quelque chose. Il fouillait les étagères avec son gros museau, vues la taille qu’il faisait il n’avait absolument aucun mal à atteindre les plus hautes d’entre elles. Mélinda brandit son arme et s’approcha du cerbère. Celui-ci se retourna et la regarda mais il ne semblait pas vouloir l’attaquer. Mélinda le regarda d’un air de défi et ne laissa pas sa peur transparaître. Mélinda savait parfaitement manier se genre d’arme puisque c’était son père qui lui avait tout appris. Le cerbère se tourna et continua sa rechercher comme si Mélinda n'était absolument pas dangereuse pour lui. Mélinda baissa sa garde. Grave erreur. Le cerbère bondit sur elle alors qu’elle ne s’y attendait pas du tout. Elle eut juste le temps de plongée sur le côté pour ne pas se faire écrasée par la créature. Celle-ci se releva péniblement, mais le cerbère lui asséna un coup de patte qu’elle réussit à parer avec le plat de sa lame. Cette fois, se fut Mélinda qui contre-attaqua et voulu le frapper dans le poitrail de la créature. Mais celle-ci recula et prit le coup dans la patte gauche qui le fit trébucher sur le côté. Mais Mélinda n’eut pas le temps de le frapper une nouvelle fois qu’il était déjà debout et la chargeait. Il la percuta de plein fouet, le choc fut si violent qu’elle fut projetée contre le mur d’en face. Mélinda était sonnée et tenta de se ressaisir. Mais le cerbère lui donna un coup de griffe dans le ventre. Mélinda poussa un cri de douleur. Trois entailles lui laceraient le ventre et elles saignaient beaucoup. Le cerbère s’en alla, la laissant agonir. Mais il se trompait lourdement, Mélinda en avait pas fini avec lui. Quelques instant plus tard avec la force du désespoirs, elle se releva chancelante, reprit son épée et se lança corps et âme contre le cerbère. Celui-ci se retourna et prit le coup en pleine tête. Le cerbère s’écroula sous le choc de l’impacte. Mélinda la lui planta alors avec toute la rage et la fureur qui bouillonnait en elle, dans le flan de la créature qui toucha les organes vitaux. Mélinda s’écroula à son tour sur le cerbère raide mort. Elle était épuisée et sa blessure saignait de plus en plus. Elle perdait ses dernières forces. Enfin elle entendit les sirènes de la police. Quelques minutes plus tard, la police entra dans la bibliothèque. Mélinda s’était levée, l'épée à la main et l’autre sur son ventre. Les policiers défoncèrent la porte et pointèrent leur armes sur Mélinda mais elle s’écroula laissant voir ses immondes blessures. Les policiers se précipitèrent vers elle pendant qu’un autre appelait une ambulance. Plusieurs des autres policiers se rapprochèrent de la créature baignant dans son sang et dans celui de Mélinda. Un policier porta la jeune fille dans ses bras pour la descendre au rez-de-chaussée où ses parents l’attendaient avec impatience. Ceux-ci lorsqu’ils virent Mélinda, se mirent à crier en se précipitant vers elle. Mais le policier n’avait pas le temps de lui expliquer, l’ambulance devait l’emmener à l’hôpital le plus rapidement possible. Devant l’entrée de leur maison était regroupé un nombre incalculable de personne qui s’était levé au beau milieu de la nuit pour voir ce qui se passait. Enfin l’ambulance arriva, la mère et le père montèrent ensemble dans l’ambulance avec leur fille meurtrie. Le médecin se trouvant à bord leur expliqua que la blessure était très profonde et qu’elle avait perdu une grande quantité de sang, mais heureusement les organes vitaux n’avaient pas l'air d'être touchés. Arrivait à l’hôpital, ils l’emmenèrent directement au bloc pour vérifier l’état des organes, nettoyer et recoudre les plaies. Une heure plus tard, Mélinda sorti de la salle d’opération. Tout c’était bien passé. Malheureusement, celle-ci ne se réveillait toujours pas même au bout de quatre heures. Cela par contre n’était pas normal. Normalement elle aurait dû se réveiller dans la salle de réveille, après l’opération.

Les policiers n’avaient toujours pas réussi à sortir le cerbère de la bibliothèque. Il était beaucoup trop lourd. Le chef de la brigade ne comprenait pas comment Mélinda aurait pût terrasser un monstre aussi effrayant. Même un gars de son équipe aurait été mort de peur. Alors une gamine de quinze ans ! Il se dit qu’il devrait l’interroger quand elle sortira de l’hôpital. Cette histoire dépassé l'entendement et il comptait bien résoudre cette affaire personnellement.


Ô Lyra !
Votre beauté m'éblouira !
Si ce n'est déjà
Fait. Ô Siam !
On voudrait vous croquer, Miam !
Ces deux-là sont nos Beautés
Notre Fierté.
Acclamez-les !
(écrit par notre Lana^^)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ame
Habitant(e) connu(e)
Habitant(e) connu(e)
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: Mon roman    Ven 1 Juil - 19:19

C'est bien écrit! je veux la suite, ça ma piqué la curiosité! Very Happy


"Rien n'est plus sûr que la Mort
Rien n'est moins sûr que son heure"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra
Assassin
Assassin
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: Mon roman    Ven 1 Juil - 20:31

^^ je suis contente que ça te plaise


Ô Lyra !
Votre beauté m'éblouira !
Si ce n'est déjà
Fait. Ô Siam !
On voudrait vous croquer, Miam !
Ces deux-là sont nos Beautés
Notre Fierté.
Acclamez-les !
(écrit par notre Lana^^)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ame
Habitant(e) connu(e)
Habitant(e) connu(e)
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: Mon roman    Mar 5 Juil - 17:02

Pour reprendre mon avis après une lecture plus approfondie, il serait bien que tu aies plus souvent recours à des synonymes puisqu’il y a pas mal de répétitions qui rendent le texte plus archaïque, ce qui est dommage puisque l’action est vraiment bien décrite… ^^


"Rien n'est plus sûr que la Mort
Rien n'est moins sûr que son heure"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yan
Habitué(e) du pays
Habitué(e) du pays
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: Mon roman    Lun 22 Aoû - 12:42

Je suis de l'avis de Anne, il y a beaucoup de répétition ( si tu n'a pas d'idée: au lieu de elle/lui: ce/ cette dernier(ère), celui-ci/celle-ci.) Aussi, attention à la ponctuation,il y avait quelque que truc comme le point avant le "mais. Certains sont bien placé mais par exemple:
"Des éclats de verre jonchait le sol. Mais le chien... " >>"Des éclats de verre jonchait le sol mais le chien.."

Sinon j'adore ton histoire et l'intrigue!!! Elle a de l'avenir!! x)
Si on pouvait avoir la suite Wink


~~~~~~~~~~~~~~


L'épervier cri
Plonge sur le serpent
Mais il est trop tard
Il a pris son enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra
Assassin
Assassin
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: Mon roman    Dim 25 Sep - 8:47

merci pour tous vos conseils et je vais essayé de corriger mes erreur. en tout cas je aussi essayé de bientôt vous mettre la suite. ^^


Ô Lyra !
Votre beauté m'éblouira !
Si ce n'est déjà
Fait. Ô Siam !
On voudrait vous croquer, Miam !
Ces deux-là sont nos Beautés
Notre Fierté.
Acclamez-les !
(écrit par notre Lana^^)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yan
Habitué(e) du pays
Habitué(e) du pays
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: Mon roman    Mar 27 Sep - 7:06

Avec plaisir!!!! ^^


~~~~~~~~~~~~~~


L'épervier cri
Plonge sur le serpent
Mais il est trop tard
Il a pris son enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Profil personnage

MessageSujet: Re: Mon roman    

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon Premier Roman (début)
» Pub pour mon roman ^^
» Igor le chat, roman jeunesse
» Roman policier Alice de Caroline Quine
» [COLIS] Roman - Amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dùralas :: Zone Flood & H.S :: Quartier des écrivains-