Forum RPG du monde de Dùralas, rejoignez nous !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'hésitez pas à nous rajouter sur Facebook ! Pour plus d'infos, voir ici.
Bonjour Invité et bonne visite sur Dùralas !
A partir du 25 août, les RP reprennent du service !
L'arrivée d'un nouveau Pnj, le Shaman..Voir ici
Bienvenue au dernier membre inscrit : Albami

Partagez | 
 

 [Projet] Fan Fic Commune ~~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira L. Lawliet
Administrateur♦Ensorceleur V2♦Boss des Stryges Noirs
Administrateur♦Ensorceleur V2♦Boss des Stryges Noirs
avatar

Profil personnage

MessageSujet: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Dim 13 Nov - 0:23

Ohay/Ohayo ~~

Voilà un projet que je met en place avec vous membre de Dùralas depuis un certain temps, après avoir mûrement réfléchis je pense qu'il est temps de me/nous lancer ~~ Donc d'abord qu'est ce que'une fan fic commune ? Bah une fan fic à plusieurs auteurs tout simplement...
Donc comme je ne veux pas X millions de personnes, le nombre de place sera limité à 8 voir 6 ! Seulement 8 d'entre nous seront les auteurs de cette fan fic commune. Comment se décider ? Simple voyons ~~ Par sélection !

Chacun d'entre vous choisit un personnage et décrit de façon précise une de ses journées au lycée de Suzuran (je vous donne le nom c'est sympa non ?)
Rien de particulier dans se lycée et vous même. Votre personnage ne devra donc qu'être un banal humain (pour l'instant ~~)
Décrivez sa vie avec sa famille avant et après le lycée, quelques uns de ses cours, ses pauses avec ses amis et sa façon de voir les choses et de ressentir ~~
Pas de limite, gore, sexe, meurtre, pas grave je prend, écrivez ce que vous voulez ~~ Évitez juste de tomber de le stéréotype : j'aime personne et j'ai pas de parents et pas d'amis (dans se cas prenez un curly ça va plus vite). C'est chiant ~~
Vous enverrez votre RP par MP à moi ~~ 60 lignes minimum et maximum ! Donc vérifiez bien le nombre dans le MP ~~
Rajoutez à cela 5 lignes d'un bref résumé de votre perso et un pouvoir qu'il aura ~~ peu importe le pouvoir tant qu'il n'est pas "abusé", là encore pas de limite ~~
Envoyez aussi une image de votre personnage dans le MP ~~ Histoire qu'on voit bien à quoi il ressemble ~~
Ensuite je posterez dans se même sujet toute les candidatures et chacun des candidats devra me renvoyez un autre MP (oui encore) indiquant par ordre de préférence les 7 histoires de personnages qu'il aura le plus aimé (ne votez donc pas pour vous) ~~
Ceci aidera à un créer un groupe d'auteur qui aime les perso des un des autres ~~ Date limite : 21 novembre ~~
Pour le suite ~~ on verra plus tard ~~

A vous les studios ~~



~~ Le goût de la libido qui nous caches un poison ~~
~~ Le plaisir de ma lame qui te coupe Invité ~~
~~ Ton Sang et ma sueur, mélangés ~~
~~ Tourneront longtemps avant de devenir des gouttes pourpres ~~
~~ Une fois que nos vêtements s'entacheront ~~
~~ Il n'y aura pas de retour à la réalité possible pour nous ~~

Spoiler:
 


Dernière édition par Kira L. Lawliet le Dim 13 Nov - 21:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.forumotion.com/
Felstorin
Habitant(e)
Habitant(e)
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Dim 13 Nov - 10:29

Ah, une fan-fic commune \o/ J'aurais bien participez si je n'avais déja un autre projet auquel me consacrer, donc dsl mais se serat sans moi . (je suis pas super en fic de plus ) .
Je suis avec toi et pour ton projet \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Mitsuki
Voleuse
Voleuse
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Dim 13 Nov - 14:11

Bah moi je vais envoyer ma candidature quand j'aurais le temps..~
Sakura-chan






♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra
Assassin
Assassin
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Dim 13 Nov - 14:31

Moi aussi je marche tu la recevra dans très peu de temps ^^
et donc pour les images du perso on prendre n'importe laquelle du moment qu'elle lui ressemble?


Ô Lyra !
Votre beauté m'éblouira !
Si ce n'est déjà
Fait. Ô Siam !
On voudrait vous croquer, Miam !
Ces deux-là sont nos Beautés
Notre Fierté.
Acclamez-les !
(écrit par notre Lana^^)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira L. Lawliet
Administrateur♦Ensorceleur V2♦Boss des Stryges Noirs
Administrateur♦Ensorceleur V2♦Boss des Stryges Noirs
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Dim 13 Nov - 20:11

Felstorin : Merci pour ton soutien ~~
Sakura : D'accord ~~
Lyra : Exactement ~~ Tu peux prendre n'importe quelle image tant qu'elle soit ressemblante à ton perso ~~

Si vous avez d'autres questions n'hésitez pas ~~

A vous les studios ~~



~~ Le goût de la libido qui nous caches un poison ~~
~~ Le plaisir de ma lame qui te coupe Invité ~~
~~ Ton Sang et ma sueur, mélangés ~~
~~ Tourneront longtemps avant de devenir des gouttes pourpres ~~
~~ Une fois que nos vêtements s'entacheront ~~
~~ Il n'y aura pas de retour à la réalité possible pour nous ~~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.forumotion.com/
Yan
Habitué(e) du pays
Habitué(e) du pays
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Lun 14 Nov - 18:35

YEAH!!! Je participe! Je t’envoie le Mp sous peu ( quand j'aurai enfin terminé d'écrire \o/) xD


~~~~~~~~~~~~~~


L'épervier cri
Plonge sur le serpent
Mais il est trop tard
Il a pris son enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mùrin
Administrateur♦Technophile
Administrateur♦Technophile
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Lun 14 Nov - 20:02

Quelques questions :

L'histoire pour l'instant, se passe dans un lycée. Est-il sur Terre (fictivement) et oui où précisément (Japon, Angleterre, etc.) ?

Y'a-t-il une contrainte liée au paysage environnant ?

Ensuite le nombre de lignes est de 60, mais est-ce dans le mp ou sur word/open office ?
Si c'est par mp, ça va varier en fonction de la taille de ton écran Wink

Est-ce que tous les étudiants ont un pouvoir ?

C'est pour le moment les seules questions qui me viennent à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira L. Lawliet
Administrateur♦Ensorceleur V2♦Boss des Stryges Noirs
Administrateur♦Ensorceleur V2♦Boss des Stryges Noirs
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Lun 14 Nov - 20:12

Yan : Compris ~~
Mùrin : Lycée Japonais ~~ Paysage normal, rien de trop extravagant et que l'on pourrait trouver dans un lycée au japon à notre époque actuel ~~ Les 60 lignes sont à faire dans le MP, et le nombre de ligne ne varie pas selon un écran mais la largeur du forum ~~ Votre étudiant à un pouvoir mais vous n'êtes pas au courant de ceux des autres ~~ de même que le votre aussi (pour l'instant) vous est inconnu voilà pourquoi il est demandé dans un résumé à part et non dans le RP ~~

D'autres questions ? ~~

A vous les studios ~~



~~ Le goût de la libido qui nous caches un poison ~~
~~ Le plaisir de ma lame qui te coupe Invité ~~
~~ Ton Sang et ma sueur, mélangés ~~
~~ Tourneront longtemps avant de devenir des gouttes pourpres ~~
~~ Une fois que nos vêtements s'entacheront ~~
~~ Il n'y aura pas de retour à la réalité possible pour nous ~~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.forumotion.com/
Invité
Invité


Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Lun 14 Nov - 20:44

Je suis de la partie!
Revenir en haut Aller en bas
Kira L. Lawliet
Administrateur♦Ensorceleur V2♦Boss des Stryges Noirs
Administrateur♦Ensorceleur V2♦Boss des Stryges Noirs
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Mar 15 Nov - 18:08

KIRA L. LAWLIET


"Kimi no yume ga kanau no wa ~~ Dareka no kage janai ze ~~ Kaze no tsuyoi hi wo era 'nde ~~ Hashitte kita "

Les lignes de basses seules étaient suffisante pour que, une fois couplé au chant de l'individu, une douce mélodie en ressorte. Il était 7 heures du matin, encore bien tôt pour lui de faire quelque chose de ces 10 doigts, autre que de la guitare. Comme tous les matins la fatigue ne le rongé pas, c'est plutôt lui qui rongé les cordes de son instrument. Surement était ce devenue une habitude qui programma son cerveau pour qu'il le réveille tous les matins aux alentours de 6 heures depuis la première fois qu'il s'était levé en douce pour gratter quelques notes. Cela ne le déranger pas plus que ça. Le voisinage non plus, sa chambre est insonorisé et ce n'est pas son portefeuille qui le contredira sur ce point qu'il là tant désappointer. Bien, il me semble qu'il a assez joué. Il est tant pour lui de se "lever".

"Oka-San, Onee-Chan... C'est l'heure ~~ Debout les feignasses, sinon c'est moi qui vient vous chercher avec Bossum..."

"Bossum" : Fidèle Basse qui accompagne notre héros musicien dans la plupart des lieux où il va, elle lui a était donné par son père, enfin, elle a était trouvé par son père dans une poubelle et est depuis devenue sa propriété suite à un pari. Une "Warwick Streamer Stage 1 s/h" de couleur verte-rose.

Marchant dans le sallon, il prit une pomme posé dans un des récipients sur la table et se dirigea vers le frigo avant d'en sortir un bol de riz. Aujourd'hui, Mercredi, était le dernier jours avant ses vacances de Noel. Il était serein de passer dans la classe supérieur mais se qui l'inquiétait un peu plus fut le concert qu'il devait donné avec ses amis après la fin des cours pour le festival. Il n'est pas certain que "elle" soit là, seulement il ne pourra pas la revoir après, elle change de lycée. Il enfila son uniforme et noua rapidement sa cravate avant de faire un saut rapide dans la salle de bain pour se recoiffer légèrement.

"Oka-San, Gumi-Nee je suis partit... donc... pardonnez moi pour ce que je vais faire..."

Il empoigna sa guitare et joua rapidement quelques notes dans le couloir pour qu'elles puissent l’entendre toute les deux. Rangeant Bossum dans son étuit qu'il posa sur son dos, il empoigna son sac attaché autour de sa taille. Veste, bonnet, tout était prêt. Le lycée Suzuran n'était qu'à quelques minutes de marche de chez lui, 20 en réalité. Il avança tranquillement, les écouteurs sur les oreilles et le chewing-gum dans la bouche. Il avait le temps et ne compter pas se presser pour ce qu'il devait faire : cours de maths. Il fut interpellé dès son premiers pas dans le lycée. Une jeune fille aux cheveux verts arriva derrière lui et le frappa dans la nuque d'une violente claque.

"Baaakaaa-nii !"

"Je vous avez prévenus ~~ c'est pas ma faute si ton lit est plus chaud que le chauffage de la salle de classe... Feiiignaaa-nee"

Gumi fit la moue et le dépasse rejoingnant ses amis tandis que lui resta quelques secondes à la regarder courant. Petite soeur.

"Gumi" : Soeur du héros, cheveux verts, 15 ans, pas particulièrement méchante, plutôt du genre très sérieuxe, ne s'intéréssant pas à grand chose sauf la cuisine. Elle admire son frère et c'est réciproque. Bien qu'elle peut paraître froide, elle adore la chaleur et est très sensible aux froid et aux émotions des autres. Très brillante et studieuse elle vit avec son frère et sa mère.
Spoiler:
 

"Gaku-Kun ! Luka-Chan !"

Il vit ses deux meilleurs amis l'attendre près de l'entrée, après avoir fait la bise à Luka il s'approchea de Gakupo (de son nom complet) pour jouer aux janken après un croisement de poing. Match nul comme d'habitude. Deux mains ouvertes. Ils avançèrent tous les trois vers l'entrée du batiment pour commencer la journée.

"Gakupo, Luka" : Deux frères et soeurs qui sont respectivement ses meilleurs amis. Bien qu'on pense souvent que Luka, par son habitude très protrectrice envers lui, est la soeur du bassiste c'est faux. Gakupo quand à lui est garçon très calme et serviable toujours prêt à aidé mais ne parlant que très peu. Tous les trois ils forme le groupe de J-Rock "". Avec respectivement, Gakupo à la batterie, Luka à la Guitare et l'autre à la Basse.
Spoiler:
 

La journée défila calmement et soporifiquement pour nos 3 jeunes adolescents. Plutôt que de retourner chez eux, ils préférèrent rester au lycée pour répéter quelques heures de plus avant le soir décisif . Le son des musiciens envahirent chaque recoin de l'école. Ils n'étaient pas les seul à avoir eut cette idée et toute cette musique superposé ensemble ne laissait pas un seul répits au chant des oiseaux. Après une fausse note tous se stoppea pour faire un point. Luka reposa sa guitare, Gakupo ses baguettes, Yuma sa basse et le micro.

"Yuma-Kun... je... enfin, on..."

"Hum ?"

"Ce sera... notre dernier concert avec toi... notre dernier jour... donc je me disais que... si tu veux à la place ont peux..."

"Je comprend ~~ Mais ne t'inquiète pas pour ça ~~ Rien ne peux me faire plus plaisir pour notre dernière soirée que de jouer avec vous ~~"

Yuma le savait depuis le début, les parents de Luka et Gaku avaient décidés de partir dans le Kansai. Ils attendaient juste le début des vacances pour pouvoir déménager tranquillement. Il n'allait surement pas les sermonner pour une chose qui ne dépandait pas d'eux. Il prit la main de Luka et la reposa sur la guitare pendant qui Gaku reprit ses baguettes en mains. Chacun savait au fond de lui même que rien ne pourrait égaler une meilleur fin que ce concert.

"Ready ?"

La nuit tomba, sans qu'ils ne s'en rendent compte le gymnase se remplit très rapidement. Les groupes se succèdèrent et nos 3 mais ne passeraient qu'en dernier. Yuma eu beaux jeter quelques brève coup d'oeil entre le passage de deux groupes mais il ne la vit pas. Bien qu'il tentait de cacher ses sentiments du mieux qu'il le pouvait, tout le monde pouvait sentir sa peine et son vide en ce moment même. Cependant il n'était pas du genre à perdre espoir pour si peu. Il enfila son bonnet et monta à son tour sur scène. Chacun en place, les notes allaient se mettre en place et laisser place à leur monde.

"Hum... euh... Je suis Yuma Ikkakujû de "SketchBook" et avec mes amis : Gakupo Shizen et Luka Shizen nous allons vous interpréter : Funny Bunny de The Pillow... Nous allons faire qu'une seule chanson mais avec tout ce qu'on a, alors écoutez là bien et appréciez..."

Bien que Yuma baissa les yeux une toute dernière fois, il eu le temps de se rendre qu'elle était enfin là. Un léger sourire et larme se succédèrent, bien que personne d'autre ne puisse les voir. Il expira légèrement pour laisser le calme et la concentration l'envahir. Il ne restait que peu de temps avant que tous ses amis le quitte, Gaku, Luka et "elle". Il devait leur dire avant qu'il ne soit trop tard. Il approcha sa bouche du micro. Le son arriva.


"Ah, tu as désobéi à la volonté du roi ~~ (Ôsama no koe ni sakaratte)
Et la nuit où tout a été découvert, tu riais... ~~ (Barechatta yoru kimi wa waratte ita)
Ah, tu tendais tes deux mains, pour m'inviter, ~~ (Aurora ni sawareru oka no 'ue)
A venir au sommet de la colline que l'aurore effleure...~~ (Ryôte no bashite boku wo sasotte ita)
Les perles du collier se sont détachées et ont roulé dans toute les directions...~~ (Hodokete bara bara ni natte bead)
Joli non ? ~~ (Kirei ?)
Cadeaux pour le ciel nocturne... ~~ (Dane 'tte yozora ni present)
Ah, le fou du roi ne s'est pas montré ~~ (Dôkeshi wa sugao wo misenai de)
Et les jours, commes ses plaisanteries, ont disparus... ~~ (Jôdan mitai ni aru hi inakunatta)
Encore aujourd'hui, le monde tournoie si simplement ~~ (Sekai wa kyô mo kantan sô ni mawaru)
A une telle vitesse, les larmes sèchent vite et pourtant... ~~ (Sono speed de namida mo kawaku kedo)
TES RÊVES NE SE REALISERONT PAS GRACE A QUELQU'UN D'AUTRE ! ~~ (Kimi no yume ga kanau no wa dareka no kage janai ze)
Tu as choisi un jour où le vent soufflait et tu t'es mise à courrir ! ~~ (Kaze no tsuyoi hi wo era 'nde Hashitte kita)
Je me demande ce que tu peux faire en ces jours, quelque part loin ? ~~ (Imagoro doko de dôshiteru no kana)
La vision de ton départ embarrassé flotte sans répit devant mes yeux... ~~ (Me ni ukabu tereta ushiro sugata ni)
Tu me manques tellement ! ~~ (Aitai ina)
"

Spoiler:
 



~~ Le goût de la libido qui nous caches un poison ~~
~~ Le plaisir de ma lame qui te coupe Invité ~~
~~ Ton Sang et ma sueur, mélangés ~~
~~ Tourneront longtemps avant de devenir des gouttes pourpres ~~
~~ Une fois que nos vêtements s'entacheront ~~
~~ Il n'y aura pas de retour à la réalité possible pour nous ~~

Spoiler:
 


Dernière édition par Kira L. Lawliet le Mar 15 Nov - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.forumotion.com/
Yan
Habitué(e) du pays
Habitué(e) du pays
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Mar 15 Nov - 18:38

« Je m'appelle Shaan, je vis
au Japon et je n'ai rien de spécial. Où plutôt je ne le penses
pas. Après tout, ce sont les autres qui décrètent ce qui est
normal ou non. J'aime la compagnie des autres, pour ne pas dire
qu'elle m'est indispensable. J'ai des amis, de bonnes conditions de
vie, je suis une bonne étudiante et je n'ai jamais eu de soucis avec
personnes. Une chose qui me caractérise ? Disons que je suis
connu pour mes délires fous et mon enthousiasme et... le fait que
j'apprécie de me travestir. C'est étrange je sais. Mais le fait de
me vêtir comme un homme me donne une impression de supériorité, de
puissance. Mais je ne penses pas qu'on ai quelque chose à redire sur
ça. Surtout quant on voit tous ces hommes androgyne dans leur clip
de Visual Key. Chacun ses hobbies comme on dit.


Comme vous pouvez le voir, ma vie est
plutôt paisible, je l'avoue. Même si mes grands-parents me prennent
en pitié. Je vis seule avec ma mère, elle est suivi
psychologiquement par un hôpital. Elle est comme une adolescente en
pleine crise qui découvre le monde « horrible et monstrueux »
du travail. Sa naïveté est exorbitante quelque fois. Il y a des
jours où je me prends à penser qu'elle ferait mieux de se suicider,
ça lui éviterait bien des peines, à elle, mais aussi aux autres.
Je n'aime pas particulièrement cette femme comme « ma maman »
je ne sais pas si on peut vraiment qualifier notre relation de lien
maternel. Elle est celle qui m'a retirée mon enfance. Son absence
signifie peu de chose pour moi, juste la perte d'une personne qui
pait le loyer et qui s'occupe de la cuisine. ces dernières années, les rôles ce sont inversés. Je suis celle
qui doit lui apprendre la vie et ce que l'on ne doit pas faire (
manger un flan périmé depuis deux semaines est un exemple), ce qui
est « normal » ou non. Mon père, lui, est parti avec une
autre femme et a déménagé dans une autre région. Je ne lui en
veux pas pas d'avoir quitter ma mère pour se consoler avec une
autre : sa vie conjugale devenait tellement invivable que s'en
ait même un bon événement pour lui je pense.

Je suis importante pour lui , je le
vois bien. Il est toujours là à vouloir m'aider, à s'inquiéter
pour mon cas, à m'offrir tout ce qu'il peut me donner. Voilà
en quelques lignes ce que l'on pourrait dire de moi. »

Shaan déchira sa feuille en plusieurs
morceaux dans un soupir. Les sujets de dissertation laissaient à
désiré, depuis quand devait-on s'auto-décrire dans une rédaction
de lycéen ? Quel âge avaient les élèves dans la tête de ce
professeurs pour qu'il leur donne ce genre de sujets que l'on donnait
à des primaire ? C'était tellement … Inutile ! Et
frustrant ! La lycéenne ferma ses divers manuel et se leva.
Elle n'avait pas l'esprit à travailler ce soir là. Elle se dirigea
vers la salle de bain, consulta en route ses messages auxquels elle
ne répondra pas pour le moment. Elle ôta ses vêtement et se
regarda dans le miroir, inspectant son corps à la recherche de
défauts comme une bonne partie des jeunes filles. Elles étaient
pourtant bien proportionné, des mensurations convenables, pas
exagérés, mais qui se dessinaient toujours avec des lignes courbes
et élégantes. Elle caressa sa peau en inspection du grain et s'il
fallait passer du baume dessus. Elle était douce et lisse , quelque
fois avec un grain un peu plus épais comme dans le dos. Son visage
était plus pâle que son corps et n'usait d'aucun artifice, le jeune
fille n'en éprouvait pas le besoin. Bien sûr ces gestes et
inspections étaient inconscients tellement ils étaient habituelles
et naturelles.( gente masculine ne saviez vous pas ce que l'on
faisait durant tant de temps dans ses salles de bains?). Elle défit
ses cheveux qui lui tombèrent en dégardésur ses épaules et son
visage, cachant la nudité de ses seins. Et se regarda encore une
fois dans ce miroir et se demanda ce qu'elle était vraiment.
Récemment, on lui avait fait plusieurs déclarations, elle avait
d'abord cru à un canular de la part de ses amis, mais cela ne
collait pas. Alors elle commençait à penser différemment sur ce
qu'elle était, elle, qui n'avait jamais vraiment fait de distinction
entre hommes et femmes, elle qui ne prenait jamais trop soins de son
corps, elle qui n'était pourtant pas très féminine selon son avis,
elle , à qui plusieurs personnes avaient récemment s'étaient
confessés ou lui avaient fait des compliments sur son physique.
C'était vraiment étrange pour elle que l'on puisse la considérer
ainsi. Trop étrange. Bien sûr, elle était déjà une femme, elle
ne pouvait pas le nier, et bien qu'elle ait honte de se le dire,
elle s'était déjà imaginé quelles sensations pouvaient procurés
une liaison charnelle et comment pouvait se dérouler cette dernière.

Elle alluma l'eau, mouilla ses
cheveux, et s'assit dans le baque à douche, les jambes étendues,
les bras pendant, la tête relevait. Elle sentait chaque gouttes
d'eau chaude ruisseler le long de son corps et réchauffer ce
dernier. Elle pensait à ces étreintes que l'on lui ferait et qui
l'apaiserait telle ses gouttes d'eau. Elle imaginait bien un homme,
grand, les cheveux noirs, les yeux argentés, un corps bien bâtie,
et même si elle l'imaginait la consolant et lui prêtant sa
puissance pour pouvoir surmonter ses épreuves, elle ne voulait pas
de lui qu'il soit un amant mais plutôt comme un frère. Quelqu'un
comme elle, qui ne ferait pas de distinction entre les hommes et les
femmes, une personnes qui penserait comme elle. Elle avait déjà
rêver d'un être semblable. Il était avec des loups. Ou bien il
était avec un jeune homme blond aussi, dans une pièce blanche dont
elle ne distingué pas les coins, comme si les murs était une
lumière douce diffusait en continue.
Spoiler:
 


~~~~~~~~~~~~~~


L'épervier cri
Plonge sur le serpent
Mais il est trop tard
Il a pris son enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Mitsuki
Voleuse
Voleuse
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Jeu 17 Nov - 21:13

♪♫Yuna Natsuaki♫♪


« Ah ! »

Un hurlement, lancé d’une voix à peine éveillée fusa à travers la chambre éclairée par le soleil levant qui filtrait à travers les rideaux, tandis qu’une jeune fille se dressait sur son lit comme un tremplin se relève après qu’on en ai sauté. Elle se frotta les yeux puis exerça une pression sur l’hématome qui se trouvait sur sa jambe, souvenir d’un malencontreux coup de pied sur le sommier de son lit la veille. Il avait pris une affreuse couleur violette qui tranchait avec le teint pâle de ses jambes. En même temps, essayez de bronzer en hiver, à -2°C. Toujours est-il qu’elle attrapa ses habits et les enfila rapidement après s’être étirée. Son entrée dans la cuisine causa une effervescence : Yuna était toujours en retard le matin et, comme pour casser l’image qu’on avait d’elle, elle était singulièrement en avance. Attrapant une tranche de pain qu’elle tartina rapidement de confiture pour l’enfourner dans sa bouche, elle lança à sa mère d’une voix étouffée :

« J’ai rendez-vous avec Katsu ce soir, ne m’attendez pas pour manger ! »

Ne recevant aucune réponse, elle en conclu que ses parents l’avaient écoutée et qu’ils étaient d’accords. L’adolescente de 15ans attrapa son eastpak noir tagué de partout et sortit dans la rue, les écouteurs dans les oreilles et du métal à fond.
La cour était déserte, le peu d’élèves arrivés étaient surement à l’étage, bien au chaud. Yuna décida donc de passer par les toilettes réservées à la gente féminine pour aller se recoiffer et peut-être même plus. Elle fut heureuse d’y avoir pensé en se voyant dans le miroir. Les cheveux bruns, brillants, étaient dispersés dans tous les sens, on ne pouvait même plus constater qu’ils lui arrivaient un peu en dessous du cou. Ses yeux noisette aux reflets de miel qu’elle avait souligné d’un léger trait de noir paraissaient cernés. Elle essuya rapidement les traits qui avaient débordé et se précipita dans le passage où tous les élèves se regroupaient en hiver. Comme elle l’espérait, Katsu y était, semblant l’attendre. Il était penché sur la table, écoutant de la musique, certainement, tout en finissant ses devoirs. La petite brune se pencha par-dessus son épaule pour lire ce qu’il écrivait tout en lui pinçant les côtes. Ça ne rata pas, et le jeune homme sursauta. Katsu était un garçon de 17ans, blond comme les blés et avait des magnifiques yeux gris. 1mètre 80 à peu près, il dépassait notre héroïne de 10 voire 20 centimètres, et il avait une musculature presqu’invisible. Il sourit d’un sourire sincère à Yuna avant de la saluer et de se repencher sur son travail. Soupirant, elle sortit un livre et s’assit en face de lui.
Le temps passe-t-il vite ? Une demi-heure plus tard, alors qu’aucun des deux n’avait repris la parole, semblant ne pas se rendre compte du temps passé, une jeune fille arriva et leur offrit un magnifique coup de poing sur le bras.

« Ohayo Risu ! Lancèrent les deux en même temps
-Ohayo Yuna, Katsu ! Comment allez-vous ? Les salua la dénommée Risu
-J’ai froid… frissonna Yuna
-Bah mets un blouson, ma puce ! C’est ça le Japon, tu sais ! Rit Katsu, sinon ça va, merci Risu, et toi ?
-ça va, ça va… Murmura la jeune fille brune. »

La cloche sonna brusquement, les rappelant à l’ordre. D’un soupir unanime, ils se saluèrent puis se dirigèrent vers leurs salles de classes respectives, Risu et Katsu ensembles.
Le cours de mathématiques s’annonçait des plus ennuyeux, songeait Yuna en entrant en salle de classe et en voyant sa professeur qui était déjà hystérique dès le matin. Quoi de plus déprimant que d’avoir une professeur de mauvaise humeur dès le matin ? Rien. Mais enfin, il ne fallait pas s’en occuper, se torturer les méninges de si bonne heure était mauvais pour ses cheveux. Le cours, comme l’avait espéré Yuna, se déroula dans le plus grand calme, sans aucun bruit.
Non je plaisante. La professeur leur hurla qu’ils étaient nuls et ridicules puis leur jeta les copies de leur tout dernier contrôle au visage puis sortit de la classe de très mauvaise humeur. Enfin un cours de fini…
Après celui-ci, la jeune fille avait rendez-vous au C.D.I. avec une fille de sa classe –qui la détestait comme la plupart de sa classe- pour travailler un sujet pour le moins passionnant : le Japon dans le Moyen Age ! Non mais, travailler ça en histoire, c’était tout simplement stupide… Comme si ça influencerait les mœurs des Japonais de savoir que, dans le passé, leurs ancêtres cuisaient des assiettes dans des fours traditionnels ! Vous vous moquez de moi, ou quoi ? Déjà que je dois faire cet exposé avec Aria, j’ai pas forcément envie de rester avec elle toute la journée avec elle. Ah bah oui, parce que, en plus du fait qu’elle veuille qu’on fasse l’exposé ensemble, elle veut manger avec moi… Manger ? Non mais c’est mort, en fait, je mange avec Kastu et Risu. Pas de discussion possible… Sauf que j’ai déjà dit oui. Oui, bah oui, je sais mais bon. Du coup, Aria mange avec nous trois. Oui mais j’allais pas annuler le repas avec mes deux meilleurs potes, ok ? Bon, en tout cas, j’ai absolument pas envie de faire cet exposé.

Toujours est-il qu’après avoir longuement pensé pendant une demi-heure, Yuna alla au C.D.I pour aller bosser son exposé avec Aria… Le sujet était en fait très intéressant, elle n’avait juste pas envie de travailler mais, elle était au lycée, on ne lui demandait pas son avis.

« Hay ! Hurla Yuna en entrant dans le self, j’ai réussi à me débarrasser de la vermine, applaudissez moi ! »

Risu commença à tousser, de plus en plus frénétiquement car, ce que personne ne savait, c’est qu’elle s’étouffait avec son bentô. Bravo, moi je dis. La grosse pas douée qui arrive à s’étouffer avec du riz, quoi… Comme d’ordinaire, le repas se déroula dans une joie bruyante tandis que Katsu essayait de manger chez Risu qui lui pinçait le nez avec ses baguettes.
La sonnerie de la cloche vrillait les nerfs de tous les élèves de ce lycée. C'est vrai quoi, un dring! Ils pouvaient pas mettre une sonnerie normale? Une sonnerie japonaise, quoi... En tout cas, ce qui n'avait aucun rapport avec ce qu'elle pensait, Yuna avait sport après le repas et, vu comment son ventre ballottait, courir risquait de lui être compliqué. Elle adressa un geste d'adieu à Risu et à Kastu. Bah oui, c'est pas parce qu'elle faisait un geste d'adieu qu'elle n'allait pas les revoir, il faut pas croire, hein... Toujours est-il qu'elle prit ses affaires et se dirigea vers le terrain de sport.

«Bonjour les enfants! Aujourd'hui, on va faire du foot!»

Du foot... Génial, gé-ni-al! Quoi de plus amusant à faire en cours de sport, expliquez-moi? Non mais, déjà que le sport était une matière qui ne servait strictement à rien, on leur mettait du foot. Et, le pire du pire, c'était que dès que quelqu'un voulait prendre la parole, le professeur l'envoyait bouler:

« Oui, tu parles, tu parles, mais ce serait bien si tu étais aussi parfait que tu le prétends ! »

Du coup, la classe du faire du foot. L’équipe de Yuna perdit 0-1 mais aucun d’eux n’avait vraiment envie de jouer…

Enfin ! Le carillon ! La fin des cours ! Yuna sortit de sa salle de classe ventre à terre pour rejoindre Katsu le plus vite possible. Il l’attendait à la grille du lycée, son sourire si adorable encore collé sur ses lèvres. Elle lui sauta au cou puis le traina dans la rue. Ce n’était pas un rendez-vous, détrompez-vous, mais juste une sortie entre amis qui avait pour but –secret s’entend- de trouver un cadeau pour l’anniversaire de Risu qui était… Très bientôt ! Et, en plus, ils allaient faire un gâteau ! Ou plutôt, Katsu allait faire un gâteau parce que si Yuna s’en occupait… En compensation, elle s’occupait de l’organisation, des tenues... Les cosplays, bien sûr !

Ils erraient dans les différents magasins comme des âmes en peine, cherchant le cadeau idéal pour leur si chère amie. Une bague les tenta, toute faite d’argent avec un cercle rouge qui l’entourait, une bague pour son pouce. Risu adorait les bagues mais en même temps, il y avait un petit ours en peluche et puis, un livre qu’elle adorait, de la quatrième part, un collier, puis un CD… C’était vraiment compliqué de trouver ce qui lui plairait…
Ça faisait déjà une heure qu’ils étaient dans le centre commercial et, franchement, Katsu et Yuna désespéraient. Il y avait bien cette jupe qu’ils avaient achetée mais… Ils doutaient vraiment que ce soit le cadeau qui lui « convienne ». Après tout, Risu avait déjà beaucoup de jupes et il était fort probable qu’elle ait en réserve une à peu près pareille.

« Ah ! Celle là ! Celui là ! Celles-ci ! Hurla brusquement Yuna, faisant sursauter son ami »

Il s’approcha intrigué de la vitrine. Une paire de chaussures y reposait, elle paraissait normale mais elle était juste magnifique !

« Allez, on la prend ! s’écria Yuna en entrant dans la boutique »

Spoiler:
 

Risu:
Spoiler:
 
Katsu:
Spoiler:
 






♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx Xerry Hypnos
Graphiste
Graphiste
avatar

Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   Jeu 17 Nov - 23:40

    La porte de la maison des Von Hell claqua violemment, laissant place à un courant froid qui contrasta avec l’accueillante chaleur de la maison. Waren venait d’enter dans le hall de chez lui, trempé, frigorifié jusqu’aux os, et surtout d’une humeur massacrante. Il laissa son sac de cours s’échouer lamentablement sur un fauteuil, ne prenant même pas la peine de le monter dans sa chambre, conscient qu’il ne toucherait pas à ses affaires de la soirée, et alluma la lumière de la pièce. Le jeune homme s’empressa de retirer ses chaussures sans prendre la peine de se baisser pour les délacer, et monta l’escalier quatre à quatre. Il manqua de glisser, arrivé sur la dernière marche, et se rattrapa à la rambarde de justesse. Poussant un juron, Waren se releva, et déboula dans sa chambre, avant de s’écrouler sur son lit, dans un bruit de ressorts à cause du sommier. Il enfouit la tête dans l’oreiller, grognant des mots incompréhensibles. Il détestait le temps, détestait le lycée, détestait les gens, détestait la pluie, et détestait le froid. En simplet, il détestait son environnement de vie présent. Le pluie battante au dehors faisait un bruit sourd sur le lucarne de sa chambre, sous le toit. Dehors, le vent soufflait violemment, pliant les branches, abattant les plus frêles, et s’infiltrant dans les plus petites failles. On aurait dit qu’une colère dévastatrice s’abattait dehors, faisant subir une rage immense contre la nature. C’était beau et effrayant à la fois...
    Le froid glacial infiltrait sa chambre, dont les fenêtres n’étaient pas assez hermétiques à son goût, le frigorifiant plus qu’il ne l’était déjà. Toutefois, le contact des draps et le fait d’être enfin seul lui remontait le moral. Toute la journée, comme les autres jours, il avait du essuyer les regards vides et chargés d’hostilité de certains élèves, leur inepte inimité qu’il descellait dans leur façon d’être à son approche. Il avait horreur de la foule, et n’appréciait guère qu’un groupe restreint de personne. Un autre groupe le regardait comme s’il était un extraterrestre, se moquant parfois de lui dans son dos, ce qu’il détestait plus que tout. Le reste n’en avait juste rien à faire de lui, ce qui était bien mieux. Il est vrai qu’il ne laissait pas une image de lui des plus aimables, toujours en noir, affublé constamment d’un chapeau, de gants, et de bottes à semelle compensée de quelques centimètres qui le rendait en même temps plus imposant et plus efféminé. Cependant, malgré le fait que son image était très contrastées dans les opinions des gens, il était très connu de son lycée. C’était étrange...

    Le jeune homme se redressa, croisant son reflet dans la glace qui ornait son armoire avec un soupire. Ses cheveux bruns étaient en bataille, mouillés, collant à la peau de son front et de sa nuque, en lui procurant un frisson désagréable. Son épiderme, normalement halé, était étrangement pâle et maladif. Quant à ses yeux vairons, ils paraissaient creux, exorbités, à l’aspect fatigué et las. Plus un éclat ne brillait dans ses iris de couleur contrastées, si insolites et parfois même effrayants. Ses orbites oculaires étaient une autre raison de l'intérêt des gens à son égard. Son œil droit avait une belle couleur noisette, une sorte d’alchimie entre le marron et le vert qui ornait cet iris. Son œil gauche quant à lui était d’un bleu très clair, presque gris, pénétrant et étrange. Ajoutés à son habituel air antipathique et, il faut le dire, méchant, ceux de son lycée avait du mal à croiser son regard et surtout à l’oublier. Ces yeux se posèrent alors sur son ordinateur, dans un coin de sa chambre. Pour une fois, il n’avait pas envie d’y aller, et encore moins d’écrire. Le jeune homme avait une passion très prononcée pour l’écriture, que ce soit des romans ou des poèmes. Il adorait écrire, s’évader vers d’autres contrées que les siennes, imaginaires et fantastiques. Il possédait le contrôle absolu du temps, de l’espace, et de toutes les dimensions que ses pensées oniriques créaient, insatiables et infinies dans leur profondeur et leur inventivité. Il créait des gens qui n’existeront jamais, qui sont aussi fous que merveilleux, aux pouvoirs inégalés et surréalistes. Il n’y avait que dans ce monde qu’il se sentait réellement bien, chez lui, en compagnie de tous ces étranges personnages qui sortaient de ses utopiques rêveries.

    Waren tenait également de son père une passion pour l’informatique, son géniteur étant un des plus grands informaticiens du monde. C’était à cause de lui qu’ils avaient déménagés au Japon, lorsque Waren avait 10 ans, pour un poste très haut placé dans une entreprise d’électronique de pointe. Ils s’étaient installés dans le pays, quittant le Royaume Unis, au grand désespoir du jeune homme. Ses amis et son ancienne ville lui manquait affreusement, parfois, même si cela faisait plus de six longues années qu’il était là.

    Dans sa poche, son portable vibra. Avec un autre grognement, il sortit l’appareil de son jean. Allumant l’écran d’un geste du pouce, il vit qu’il avait reçut un message de Kotaro. C’était son meilleur ami, ici, il était le seul qui valait vraiment la peine à ses yeux. C’était le seul être à qui il faisait confiance, même si dans son cercle d’amis un bon nombres comptaient pour lui... un peu au moins. Il avait en majorité des amies au féminin, tout simplement car il n’appréciait pas la gente masculine. Oui, c’était bien un homme, mais étrangement il éprouvait une répulsion envers ceux qui possédaient le même sexe que lui. Il savait que c’était du à son passé... Mais celui-ci devait rester secret... caché, oublié, détruit. Jamais il ne devrait révélé des choses comme son passé à qui que ce soit, même à Kotaro. Quant à sa vie sentimentale... elle était désespérément plate et vide pour le jeune homme. Il était souvent amoureux de demoiselles, sans jamais oser aller les aborder. Il rit doucement d'un air sinistre en pensant que peu de gens le connaissait vraiment. Malgré son apparente sûreté, il était aussi timide et fragile qu'un petit garçon. Le texto lui demandais quand ils pourraient se voir le lendemain. Il fit jouer ses doigts sur le clavier et lui répondit une heure quelconque, sans importance. Il n’avait jamais rien à faire de ses journées, de toutes façons, hormis écrire. Son esprit regorgeait de rimes, de tournures de phrases multiples, qui tournaient, tournaient, tournaient sans s’arrêter dans son cerveau. Il avait continuellement besoin de coucher ces mots sur papier afin de vider son esprit de cette farandole incessante. C’était fatiguant...

    D’ailleurs, ses pensées avaient bien besoin d’être évacuées. Il se redressa, en s’étirant, et s’empara d’une feuille, posée sur le sol de sa chambre. Il n’était pas le roi de la propreté et du rangement, et sa chambre était dans un capharnaüm innommable. Waren était le seul à pouvoir s’y retrouver, et c’était bien comme cela. Il prit donc une feuille, s’empara d’un stylo, et ferma les yeux. Il laissa un instant ses pensées se focalisées sur un seul sujet, ses chimères taire leurs cris déchirant en lui, et sa fureur devenir aussi douce qu’un mistral. C’était une si douce sensation que de ce laisser aller de la sorte à la béatitude et au calme... Sa main parcouru le papier, sans hésitation, traçant ces quelques vers...

      Vois le mal qui ronge mon âme,
      La folie éternelle et infinie.
      Sens le malheur de la vie,
      Qui plonge en toi tel une lame.

      Admire la douceur de l'enfer,
      Qui te plonge dans le tourment,
      Et qui te brise éternellement,
      T'ôtant à la salvatrice lumière.

      Tu ne puis espérer la liberté,
      Car tu es sous le joug de mes chaines,
      N'oublie pas que je dirige ta peine,
      Laisse moi enfin te briser.

      Tu verras ce qu'est le vrai mal,
      Ce que l'on peut vraiment nommer démon.
      Sache que j'ai perdu la notion de raison,
      Que je vis dans un monde infernal.

      Ressens la douleur de ma tendre démence,
      Admire ton malheureux et indétectable destin,
      Cela n'est que ton immonde et horrible fin,
      Tu sombreras dans l'heureuse souffrance.

      Accepte gentiment la douceur de tes torts,
      Soumet toi à l'horreur de mon sadisme,
      En ce monde tout est soumis au fatalisme,
      La douleur est ton tendre et joyeux sort. […]


      de Saso...


    Spoiler:
     




Ton esprit m'appartient, Invité, que la débauche effrénée de tes phantasmes t’enchaîne à la folie grandissante de ton âme .

▲ Attention, on ne peut savoir tout de suite que Styx est une poupée, on pense d'abord à quelqu'un de chaire ▲


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mad-world-rpg.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé



Profil personnage

MessageSujet: Re: [Projet] Fan Fic Commune ~~   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Projet] Fan Fic Commune ~~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Honneur à Paillant petite commune de miragôane.
» Plus sur le projet d’usine d’assemblage de téléphones
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» projet de diorama
» Constitution 1987: Réceptacle et promotrice du projet nation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dùralas :: Zone Flood & H.S :: Quartier des écrivains-