Forum RPG du monde de Dùralas, rejoignez nous !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'hésitez pas à nous rajouter sur Facebook ! Pour plus d'infos, voir ici.
Bonjour Invité et bonne visite sur Dùralas !
A partir du 25 août, les RP reprennent du service !
L'arrivée d'un nouveau Pnj, le Shaman..Voir ici
Bienvenue au dernier membre inscrit : Albami
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 [SPOIL] Skyrim : Assassins et Mages.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mùrin
Administrateur♦Technophile
Administrateur♦Technophile
avatar

Profil personnage

MessageSujet: [SPOIL] Skyrim : Assassins et Mages.   Jeu 5 Juil - 13:58

Un récit très spécial concernant le jeu vidéo The Elder Scroll V : Skyrim dont je parlerai d'un personnage que je n'ai pas (encore) créé avec son évolution dans le jeu. Cette fic suivra l'histoire principale du jeu c'est donc un énorme spoiler car non-seulement je parlerai d'éléments concernant l'histoire principale (le dovahkin entre autre) mais aussi d'éléments secondaires (les guildes et surtout la confrérie noire). Il y aura des éléments d'astuces (donjons / coffres cachés) mais aussi certains cheats (coffres cachés / forgeage et alchimie ou le lvl-up rapide). Comme vous l'aurez compris c'est du Spoil constant. Mais aussi de l'inédit, en effet Cid Doragen, mon personnage, ne sera pas lié avec le personnage principal. Il y aura un dovahkin fictif. Je ne sais pas encore si je ferai de Cid un dovahkin ou pas. On peut qualifier Cid de personnage secondaire et de compagnon fictif si l'héros décide d'entrer dans la Confrérie Noire. De plus autre point important, je me permets de faire tout ce que je veux. Je peux tuer des jarls si je veux, je peux tuer des enfants si je le souhaite, je peux ruiner le marché d'un commerçant, je peux changer la vie d'un pnj, je peux le faire déménager, je peux le faire changer de métier, je peux rajouter des pnjs, je peux rajouter des quêtes, bâtiments et donjons, je peux rajouter des armes et armures, je peux changer le destin de Bordeciel et le changer complètement, je peux tuer Tullius et Ulfric, bref j'ai tous les droits et je peux faire exactement ce que je veux et j'en ai rien à faire Razz

Bon étant donné que le début se trouve chez moi, j'ai pus concocter un récit inédit que voici : Un contrat comme un autre, mais attention il peut heurter la sensibilité violemment étant donné que les cibles à tuer sont des enfants et que je n'y vais pas de main morte. Âmes sensibles, s'abstenir !



Doragen revint au sanctuaire, boulot accompli avec brio. Il est vrai qu’avec sa maîtrise de la lame et sa capacité à se dissimuler si facilement, ses contrats ne lui posent pas vraiment de problème. Il empocha sa prime méritée auprès de Nazir et s’apprêta à partir pour s’occuper de quelques affaires de cambriolage ou de rapines, lorsque le Rougegarde l’arrêta.

- Attends Cid ! J’ai un très bon boulot pour toi !

Intrigué, le Nordique se retourna et lui adressa son fameux silence en guise de réponse. Nazir, le sourire jusqu’aux joues, lui expliqua les modalités du nouveau contrat :

- Ce boulot risque de te rendre très riche l’ami ! Tu empoches de suite 2000 pièces d’or et 8000 t’attendent si tu remplis le boulot. Une prime t’attend si tu fais exactement comme le demande l’employeur. (Devinant la curiosité de son interlocuteur malgré le masque qui lui cache le visage, le Rougegarde lui donne plus de précisions.) Une prime de 5000 pièces d’or et un bonus dont l’employeur n’a pas voulu me parler. Je connais ces personnes, et je pense que c’est un très bon bonus !

Doragen, toujours tourné vers Nazir, s’installa confortement sur la chaise placée juste en face de lui. Toujours aussi silencieux, il lui demanda de lui donner les informations qu’il avait besoin pour ce contrat d’un signe de la main.

- Tu ne seras pas déçu. L’employeur souhaite que tu élimines deux personnes dans le village de Rivebois. (Lorsqu’il entendit ce nom, Cid ne put s’empêcher de lancer un regard interrogateur au Rougegarde qu’il remarqua aussitôt) Je sais que ça te rappelle tes aventures à Helgen, mais je te pris de ne pas laisser tes sentiments t’empêcher de faire un si bon travail.

Pour la première fois depuis qu’il était dans la pièce, Cid lui adressa quelques mots :

- Il n’y a aucun problème pour moi ! Je ferai ce travail quoiqu’il en soit !
- Bien ! C’était exactement ce que je voulais entendre. Bon, continuons. Les cibles sont Dorthe et Frodnar. Ce sont des cibles assez… rares… Ce sont des… Enfants !
- Quoi ? Des enfants ? Mais qui est donc cet employeur ?
- Malheureusement je ne peux rien te dire sur son nom, tu le sauras lorsque tu auras accomplis ton contrat puisqu’il veut te rencontrer personnellement. Le bonus, concerne aussi les enfants. Tu dois les abattre sauvagement ! Il veut que tu les tues comme si c’était une mise à mort. Il souhaite que Frodnar soit décapité et Dorthe entaillée, découpée, bref. Il veut que tu en fasses des petits morceaux et que tu la fasses souffrir et ce devant les parents des enfants. C’est-à-dire Hod et Gerdur pour Frodnar et Alvor pour Dorthe.
- Qui peut bien être cette personne voulant tant de sauvagerie. Cependant j’accepte le contrat ! Une nouvelle façon de montrer que la Confrérie Noire veut faire très fort.
- Une dernière chose : Il n’y a que ces deux enfants qui doivent mourir. Aucune autre victime n’est tolérée que ce soit les habitants de Rivebois, ou les gardes de Blancherive lancés à ta poursuite. Par contre les chasseurs de primes peuvent être éliminés.
- Et bien ! Quel travail ! Je profiterai du voyage pour réfléchir à un plan d’actions.
- Bonne chance ! Et que Sithis te ramène parmi nous fortuné !

Cid Doragen se leva de sa chaise et sortit du sanctuaire sans trop se presser. Certes ce contrat n’était pas simple à réaliser en termes psychologiques, mais il devait le faire pour cette montagne d’or. Ce qui le préoccupait était de ne tuer que les enfants…

Après un voyage de plusieurs jours, Cid arriva aux alentours des trois pierres dressées. Il ne voulait pas faire irruption tout de suite à Rivebois. Même s’il connaissait un peu l’endroit, il devait établir son plan de fuite. Il traversa la rivière qui passait par Rivebois et trouva un endroit surélevé pour avoir une très bonne vue de la bourgade. S’il faisait l’exécution devant l’auberge, il pourrait passer par la scierie, traverser la rivière et là enclencher un dispositif qui ferait tomber un arbre lui permettant de gagner un temps précieux. Ensuite il sauterait sur sa monture et s’échapperait. Il pourrait passer par la demeure de la vieille dame Anise, si sa mémoire était bonne, et ainsi prendre vers le Sud. Il s’agirait ensuite d’échapper à ses poursuivants. Normalement ça ne devrait pas lui poser trop de problèmes.
Il se rendit donc vers l’endroit où sa monture l’attendrait. Il l’attacha de façon qu’elle ne s’échappe pas, mais que lui puisse partir le plus rapidement possible. Il lui suffirait de couper la corde finalement. Il s’occupa de poser le dispositif pour faire tomber l’arbre ce qui lui prit la journée. Il ne campa pas vers sa monture, il lui mit à manger et à boire à portée, mais s’installa plus en hauteur afin d’avoir une vue sur sa monture, sur le passage où le dispositif était placé et sur la scierie et une bonne partie de Rivebois. Il fit un feu et dormit quelques heures.
Il attendit le matin pendant plus de deux heures. Il n’avait pour l’instant pas rencontré le moindre problème concernant son ‘‘piège’’ et sa monture. Lorsque le matin arriva, Cid mangea de la venaison qu’il venait de faire cuire et qu’il avait récupéré la veille sur un cerf. Il attendit un peu que la journée commence bien, puis descendit et arriva à Rivebois par l’entrée nord. Il remarqua que les deux enfants discutaient au bon endroit, sur le côté de l’auberge, mais en vue du forgeron Alvor. Il s’approcha des deux enfants tout d’abord de manière amicale. Il demanda au jeune Frodnar où se trouvait ses parents. Il lui expliqua qu’ils étaient chez lui. Cid lui demanda d’aller les quérir car il voulait leur montrer quelque chose d’important concernant leur fils. Intrigué, Frodnar lui demanda ce qu’il voulait leur dire sur lui. Cid lui répondit qu’il devrait faire un genre de spectacle et si Cid remarquait que les parents du petit appréciaient, alors il leur offrirait 1000 pièces d’or du comité des jongleurs et bouffons de Blancherive. Frodnar ne posa plus de questions et alla chercher ses parents. Bien sûr les parents avaient des doutes sur la somme, mais voulaient tout de même vérifier si c’était la vérité ou non. Cid prépara ses dagues d’ébonite, il tremblait d’excitation, il allait gagner plus de 10000 pièces d’or pour avoir éliminé des enfants. Lorsqu’ils arrivèrent, Cid demanda à Dorthe d’appeler son père pour assister à un spectacle peu commun et à une récompense grandiose pour deux familles de Rivebois. Les parents en place, Cid pouvait commencer. Frodnar commença à danser et essaya de jongler avec deux balles que venait de lui donner Cid. Les parents trouvaient le spectacle amusant. D’autres habitants se regroupèrent autour pour voir ce spectacle. Certains gardes commençaient à bouger, Cid devait agir tout de suite.

- Mesdames, et messieurs. Le meilleur arrive maintenant ! Je vous offre à vous, Hod et Gerdur, et à vous Alvor, une récompense de taille pour vos positions importantes à Rivebois. Attention les yeux, ça va gicler !!

Cid sortit rapidement ses deux dagues d’ébonite, les empoigna fermement et d’une vitesse incroyable décapita le pauvre Frodnar. Sa tête vola jusqu’aux pieds de ses parents terrassés par ce meurtre. Alvor cria le nom de sa fille qui commença à courir vers lui en criant, les gardes dégainèrent leurs épées et se ruèrent sur l’assassin. Sven et Ralof cherchèrent leurs armes eux aussi pour éliminer ce misérable. Mais Cid était trop rapide, avec de vifs et rapides coups, il assassina la petite Dorthe. Elle fut découpée en six morceaux en tout. Frappé par la stupeur et accablé par cette barbarie, Alvor s’effondra par terre les mains sur le visage. Un garde était à portée de Cid, il évita un coup d’épée et d’un croche-patte fit tomber le garde par terre et annula le coup de bouclier qu’il voulait lui asséner. Sven et Ralof arrivaient très rapidement sur lui, et Cid décida de fuir. Il slaloma entre deux gardes pour atteindre la scierie. D’un petit coup de dague, il désarma l’arme du premier t d’un coup de poing bien placé dans le torse, mis le second hors d’état de nuire. Il arriva à la scierie, talonné par trois gardes et par Sven et Ralof. Des flèches décochées par un archer placé sur la fortification nord, passèrent devant et derrière l’assassin sans pour autant réussir à la toucher. Lorsqu’il fut à la scierie, une planche le sauva d’une flèche en pleine tête. Il dépassa le bâtiment et fit tomber un empilement de morceaux de bois, destiné maintenant à ralentir ses poursuivants. En effet un des gardes glissa sur un morceau de bois et se cogna sur un plus gros ce qui lui fit perdre connaissance. Cid regarda la scène amusé, mais tout n’était pas fini, il lui restait à traverser la rivière d’une largeur d’environs quatre mètres pour une profondeur d’à peine 1m80. L’archer allait lui poser problème, mais le cours d’eau traversé, il serait pratiquement en sécurité. Il ne pouvait rien faire d’autre, alors il traversa la rivière. Une des flèches manqua de le toucher, mais avec une chance inouïe, il traversa la rivière sans blessures. Deux gardes décidèrent de traverser la rivière, mais Ralof et Glen prirent deux chemins différents. Le premier couru en direction de l’entrée nord pour passer le pont quelques mètres après, et le second retourna sur ses pas pour prendre l’entrée sud et ainsi suivre le parcours du tueur si celui allait dans cette direction. Cid enclencha le mécanisme ce qui barra la route aux deux gardes qui essayèrent de trouver un moyen de passer. Le Nordique sauta sur son cheval et coupa la corde qui le maintenait à l’arbre. Ainsi, il parvint à s’échapper et une prime de 4000 pièces d’or vit ainsi le jour sur la tête d’un homme encapuchonné dont le visage était masqué par des habits noirs. On ne savait rien sur ce mystérieux assassin.

Cid revint au sanctuaire, boulot remplit, en attente de son paiement. Nazir l’accueillit avec un grand sourire et un clappement de mains. Quelques membres de la Confrérie Noire l’accueillir de la même manière, c’est-à-dire la vampirette, Veeraza et Astrid.

- J’ai entendu parler de ce massacre à Rivebois ! Excellant travail ! Vous avez vu votre prime ?

Nazir lui tendit une feuille d’avis de recherche. Cid la prit et la rangea dans une poche.

- Et maintenant Nazir ? Où se trouve-t-il ?
- Il m’a dit que lorsque tu aurais terminé, tu devrais aller le rejoindre au nord à environ six cents mètres ! Je suis déjà allé sur les lieux, il n’y a rien de spécial, personne aux alentours. Tu devrais être tranquille !
- Merci, j’y vais sur le champ et lorsque la fortune sera à moi, je viendrai vous raconter comment j’ai tué ces deux enfants. Je te conseille de faire attention maintenant vampirette, je m’y connais en assassinat d’enfants !
- Au lieu de dire des imbécilités tu devrais aller chercher ta récompense ! Et reviens vite, j’ai hâte d’entendre le récit de ton contrat fort intéressant !

Un sourire sadique se dessina sur ses lèvres et Cid ne put s’empêcher de sourire. Il sortit du sanctuaire et partit vers sa récompense.
Le trajet fut assez court, mais il arriva au point de rendez-vous en soirée. Il ne faisait pas encore entièrement nuit, alors il put distinguer facilement son employeur.

- Alors le voici, le tueur d’enfants. Le criminel fortement recherché dans la châtellerie de Blancherive et recherché aussi dans toutes les autres châtelleries !
- Vraiment ? Bon, et bien ma récompense ?
- Oui, oui ! Etant donné que vous avez tué ces enfants sauvagement, vous avez le droit à un merveilleux bonus en remerciement de vos assassinats concernant ces enfants et ma chère femme.

Il leva la main et une dizaine de gardes apparut, arcs en mains et bandés, parés à décocher sur le membre de la Confrérie Noire.

- Ainsi soit-il ! Je suppose que je devrai me contenter de ces malheureuses 2000 pièces d’or.
- Quoi ? Ah ! Tu crois vraiment pouvoir fuir ? Tu vas payer pour tous les meurtres que tu as commis et pour celui de ma chère moitié !

Les gardes de la châtellerie d’Épervine ne sont pas connus pour être des personnes dangereuses, Cid ne devrait pas avoir de mal à les éliminer, cependant le problème venait des arcs qu’ils portaient. Cid scruta le ciel et décida de gagner un peu de temps afin que la nuit lui permette de se camoufler.

- Votre femme vous dites ? Hélas je ne m’en souviens plus ! Pouvez-vous m’en dire plus, peut-être que je m’en souviendrai.
- Ceci ne servirait à rien ordure ! De toute façon vous êtes responsable de la mort de deux enfants.
- C’est vrai, j’ai tué ces enfants parce que vous m’avez demandé de la faire ! Messieurs les gardes cet homme est à l’origine de cet assassinat !

Un des gardes baissa son arc et se tourna vers l’homme.

- Ainsi vous êtes responsable de ces meurtres ? Vous nous suivrez à Épervine et vous serez jugé pour avoir commandité une telle atrocité !
- Voyons, je ne…
- Silence ! Vous deux, occupez-vous de cet homme et emmenez-le !
- Oui sergent !
- Quant à toi, assassin, nous allons te… Quoi ? Où est-il ?

L’obscurité avait finalement montré le bout de son nez et avait permis à Doragen de se dissimuler grâce à ses vêtements noirs. Grâce à son agilité et à sa furtivité, Cid arriva derrière le sergent qu’il exécuta d’un coup rapide et meurtrier. Lorsqu’il tomba par terre, mort, les gardes commencèrent à trembler de peur. Ils tombèrent les uns après les autres sous les coups furtifs de l’assassin. Finalement il ne restait que l’homme et les deux gardes qui devaient l’accompagner jusqu’à Épervine. L’un d’eux fut tué d’une flèche en pleine tête quant au dernier, alors qu’il s’enfuyait, reçu une flèche dans le mollet ce qui le fit trébucher. Cid s’approcha de lui et se montra. Une lueur se reflétait sur sa dague ensanglantée.

- «…Et la dernière chose que vous entendrez, sera notre rire de vous voir piégé ! »
- Qu-Quoi ?

Sa tête roula par terre et dévala une pente légère avant de s’arrêter dans un ruisseau. L’assassin se tourna vers le commanditaire. Il l’attrapa et la plaqua sur un arbre. Celui-ci tremblait comme s’il était peu couvert en hiver.

- At…Attendez ! On peut… s’arrangez ? Ne me… ne me tuez pas ! Je… je peux vous être… utile ? Je… je sais où vous… pourriez récupérer… un… dédommagement ? Je… J’étais… On m’a demandé de vous piéger ! Ce n’est pas moi ! Je ne suis là que pour… accomplir mon boulot comme… vous !
- C’est incroyable les mensonges que peuvent dire les hommes lorsqu’ils sentent la mort ! C’est vraiment… amusant !

D’un coup vif, il découpa les deux mains du malheureux. Celui-ci hurla de douleurs, le sang coulait à flots.

- J’aurai aimé m’arrêter là, hélas j’ai besoin d’un dédommagement comme vous dites ! Je vais vous tuer, peut-être que ça me passera les nerfs ?
- Je sais où des marchands cachent leur coffre à Aubétoile ! Je peux vous aider mais… par pitié… laissez-moi en vie.
- Très bien. Parle !
- Près de la maison d’Irgnir ! Vers les rochers ! Le coffre est bien dissimulé !
- Je vois !

Cid lui attrapa la langue violement et la trancha net. Il se leva et lui trancha la gorge. Il mit la langue d’un un sac hermétique qu’il rangea soigneusement dans son sac. Il récupéra ce qu’il put trouver sur le cadavre. 2000 pièces d’or et un diadème et une bague magiques. Il récupéra aussi des morceaux de papiers qu’il possédait ainsi que la clé de sa maison qu’il trouverait facilement, ça il en était sûr ! Il n’avait finalement pas perdu sa journée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[SPOIL] Skyrim : Assassins et Mages.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le plus puissant des mages dans la guilde Fairy Tail ? (possibilité de spoil à moitié)
» Fiche sur les Mages Bleus
» Bande d'assassins, voleurs, truands
» [Formation] Entrainement d'assassins
» Des idées pour faire des death cult assassins?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dùralas :: Zone Flood & H.S :: Quartier des écrivains-